Le programme Sup’Excellence, portée par la CCI du Val-de-Marne, est une « box » dont l’objectif est d’aider 20 dirigeants d’entreprises à développer leur projet pendant six mois en combinant conseils d’experts, évènements, évènements de coworking mais aussi rendez-vous bien-être, etc. L’édition 2019, lancée en mars, incluait un séjour à Berlin : en quelques jours, les participants ont pu découvrir la ville et son écosystème startup à travers une série de visites, rencontres et ateliers.

Entrepreneuriat engagé entre France et Allemagne : une parfaite résonance avec les missions de comit! Après être devenus partenaires du programme, nous avons proposé à Alice Olivieri, la cheffe de projet, d’organiser un grand atelier collaboratif autour du modèle économique lors du séjour à Berlin.

Pour rendre l’exercice encore plus interactif et enrichissant, nous avons invité les Nouvelles Voix, un réseau de femmes francophones qui entreprennent à Berlin, fondée en 2018 par Raphaelle Dedourge, avec laquelle nous avions déjà eu l’occasion d’interagir.

 

 

Lancement du programme Sup’Excellence le 18 mars 2019, en présence du Président de la CCI Val-de-Marne, des partenaires du programme (Comit, La Direccte, Docaposte, Dell, Hop, IMC, RATP) et des lauréates. (Source : CCI Paris IdF)

 

Quelques semaines plus tard, le 21 novembre, nous retrouvions les 30 entrepreneuses au campus berlinois de l’ESCP Europe, pour un atelier passionnant et collaboratif, dans une ambiance détendue et bienveillante.

Au programme : orchestre improvisé pour lancer l’atelier et souder le groupe, puis réflexions sur la vision et les missions des entrepreneuses.
Enfin, chaque participante a structuré son modèle économique à l’aide à un canevas conçu par comit (et d’une bonne centaine de post-its…) pour faciliter l’échange et la confrontation des points de vue franco-allemands.

 

Le campus berlinois de l’ESCP Europe, qui nous a accueilli.e.s pour cet atelier. (Source : ESCP Europe)

  

Les participantes sortent de l’atelier enthousiastes, avec une nouvelle vision de leur projet :

« C’est une belle synthèse très visuelle des piliers dont l’entrepreneur a besoin pour l’équilibre de la société : cela me permet de visualiser très concrètement ce qui est fait et ce qu’il reste à faire. » (Catherine, Nouvelles Voix)

« J’ai formulé ma vision et défini mes missions pour y arriver. Une très belle expérience. »
(Leslie, Sup’Excellence)

« Surprenant, efficace, vraiment bien ! »
(Amandine, Nouvelles Voix)

 

Les participantes partagent sur leurs modèles économiques respectifs grâce au canevas comit. (Source : CCI Paris IdF)

Quelques mois plus tard, nous avons interrogé Alice Olivieri et Raphaelle Dedourge pour avoir leur retour sur l’atelier.

Qu’attendiez-vous de cet atelier pour les participantes ?

Alice : je recherchais un atelier participatif et méthodologique, avec un échange de bonnes pratiques. Il s’agissait aussi pour elles de connaître et comprendre les tendances générales des modèles économiques français et allemands.

Raphaelle : Pour cet atelier, l’idée était d’offrir aux Nouvelles Voix un moment pour se poser, réfléchir à leur modèle économique et prendre connaissance de celui d’autres entrepreneures, pour envisager d’autres possibilités de croissance.

Qu’est-ce que cet atelier a apporté au programme Sup’Excellence / aux Nouvelles Voix ?

Alice : Cet atelier a permis une rencontre et une belle synergie entre 2 réseaux féminins francophones qui ont partagé avec honnêteté, authenticité et créativité autour de leur modèle économique. Une rencontre qui a permis à certaine d’y voir plus clair dans leur stratégie. En résumé, cet atelier a permis à Sup’Excellence de renforcer la dynamique réseau, de profiter des bénéfices de l’intelligence collective et de repartir avec une méthodologie structurée pour leur activité respective.

Qu’avez-vous le plus apprécié pendant l’atelier ?

Alice : J’ai particulièrement apprécié toute la réflexion autour des modèles économiques et les synergies entre les participantes.

Raphaelle : Le modèle économique vierge, sur lequel on peut inscrire ce qu’on a accompli et visualiser de nouvelles façons de se développer, est, selon moi, une véritable valeur ajoutée.

 

Merci à Alice et Raphaelle pour l’organisation de cet atelier, merci également à Laurence Schwer de l’ESCP Europe pour son accueil!

Et si, vous aussi, vous souhaitez échanger sur votre modèle économique ou organiser un atelier collaboratif sur des thématiques franco-allemandes, n’hésitez pas à nous envoyer un email à bonjour@comit.berlin.